éducation tout au long de la vie

Est ce que notre vie est longue ? Est-elle courte ?

education tout au long de la vie, je remets en chantier cette question qui me passionne, aujourd’hui 13 avril 2021 à 9 heures et 44 minutes exactement.

Il fait beau ici, à Thonne les Prés, au bord de cette rivière franco belge.

Que dis-je ?

Un ruisseau, un simple ruisseau, qui va se jeter dans la Chiers qui elle-même va se jeter dans la Meuse. Regardez sur goggle maps, bien sûr, en suivant le lien suivant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Thonne

Grâce aux livres, nous apprenons jusqu’à un certain moment…

Cum Civibus, avec les citoyens

Il vient clairement un moment où nous voyons bien que pour apprendre, le livre ne suffit pas. Il y a l’école, et l’école, nous la comprenons comme une multitude de moyens, d’outils, de situations qui nous donnent l’occasion de réfléchir, puis d’agir.

C’est mon vieux voisin

Et moi, je ne suis pas vieux ? Bien sûr que si ! Aux yeux de V pour V*******, âgé de deux ans et bientôt 3, je suis un grand-père âgé de 69 ans, même s’il n’en a pas une vision précise !

Oseille et hérisson

Il y a des symboles, il y a des amusements : l’oseille est là, pour bien indiquer que le symbole de ce qui est l’argent en langage argotique, il suffit de consacrer un temps d’amusement et de détente, à une activité créatrice de deux valeurs au moins : la valeur apportée par un moment de détente dans un jardin, le plaisir de voir la nature opérer si nous avons pris toutes les précautions de base et le plaisir de voir un hérisson auparavant pris dans un piège qui ne lui provoque aucun dommage autre qu’un stress de rester une partie de la nuit dans une cage en métal et de s’être régalée avec de la nourriture sélectionnée avec soin pour l’attirer dans ce piège.

Lire et écrire à la suite dans un environnement en île de France

Réfléchir et écrire, écrire et réfléchir, agir un petit peu, accompagner les projets de ses amis avec la plus grande bienveillance. Apprendre encore et encore et disposer de signaux, d’indications qui mettent en lumière ce fait qu’on apprend, qu’o ne reste pas sur place. Bien sûr, il est clair que vient le moment du déclin et de la mort, instant que chacun de nous espère repousser le plus longtemps possible : le Covid est le plus merveilleux « incident » de ce parcours de l’humanité toute entière, qui vit à peu près au même pas !

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :